Informations sur le Liège

 

 

Prouesse technique naturelle, le liège est un véritable cadeau pour un habitat écologique puisqu’il est par essence renouvelable, durable, résistant, peu combustible, très faible conducteur de son, isolant thermique et résilient.

 

 

 
 
 

QU’EST-CE QUE LE LIEGE ?

 

 

 

Le liège est l’écorce du chêne-liège « quercus suber », qui pousse principalement dans le bassin méditerranéen ainsi que la façade Atlantique du Portugal. Cette écorce est constituée de plus de 40 millions de cellules au cm3 remplies à 89 % de gaz à prédominance d’azote très proche de l’air, dont la disposition des parois alvéolées et élastiques rappelle le nid d’abeille. C’est bien un produit naturellement « doué » aux nombreuses qualités : léger, souple, peu conducteur, élastique, imperméable aux liquides…

 

La Récolte du Liège

 
Véritable « arbre écorce », d’une espérance de vie de 200 ans environ, il faut attendre 30 à 50 ans avant d’effectuer le premier démasclage.
C’est le premier enlèvement du liège mâle de l’arbre, dur et crevassé, produit destiné à l’isolation sous forme d’expansé pur : d’abord réduit en granulés, le liège est ensuite expansé à la vapeur à une température de 300°C. Grâce à ce procédé, le liège s’agglomère avec sa propre résine la subérine, le liège expansé pur est alors découpé en différentes tailles.

Après le démasclage, une nouvelle écorce appelée femellerecouvre peu à peu l’arbre,  ce liège femelle pourra être levé 9 à 12 ans plus tard.  D’un aspect beaucoup plus lisse et souple, il est utilisé pour les bouchons et articles de décoration. A partir de ce moment, l’arbre donnera la possibilité de récolter du liège femelle tout au long de sa vie. La hauteur d'écorçage varie en fonction du diamètre du chêne-liège : plus il est gros, plus on peut lever le liège haut.

La récolte du liège s’effectue entre juin et octobre, le démasclage puis le levage sont effectués par des travailleurs formés et qualifiés qui n’endommagent en aucune façon l’arbre lui-même : ce processus est vital pour permettre à l’arbre de se revigorer.