Isolation Liège Toiture et combles habitables

Isolation en liège de votre toiture et combles habitables
 
 
L'emploi d’un pare-pluie respirant est recommandé, car il permet de protéger vos plaques de liège des risques de fuites de votre couverture lors d’intempéries. Une lame d’air ventilée d’au moins 3 cm entre l’isolant et la couverture est également recommandée. Au contraire, la pose d’un pare-vapeur n’est pas recommandée car elle annule un des intérêt du liège qui est d’être un régulateur hygrothermique (l'emploi d'un frein-vapeur est toléré car plus perméable à la vapeur d'eau).
 
Dans tous les cas, nous conseillons d'installer au minimum 15 cm de liège pour une bonne isolation thermique de votre toiture, et idéalement entre 20 et 25 cm.
 
Points sensibles de l’isolation de la toiture
Le liège doit assurer la continuité de la paroi isolée avec les autres parois, notamment celle des murs verticaux, afin d’éviter ponts thermiques et risques de condensation. D’autres points faibles fréquemment rencontrés : les souches de cheminées, le coffrage intérieur des lanterneaux et des lucarnes.
 

Enfin, dans le cas d’une rénovation de toiture ancienne, il faut bien s’assurer que les causes possibles de dégradation de la charpente en bois ont été écartées, et parmi celles-ci, le risque des insectes xylophages et des moisissures. 
 
 
Isolation par le dessus de la toiture à l'aide des panneaux de liège
 

Les panneaux d’isolation en liège sont posés au-dessus des chevrons, et supportent eux-même la couverture. Les étapes successives étant : pose du plafond et du freine-vapeur, pose des panneaux (couches croisées) et des tasseaux de fixation, puis pose de la couverture finale. Une couche d’étanchéité est à poser par dessus la dernière couche de panneaux de liège : il peut s’agir d’un film pare-pluie respirant par exemple…

 
Avantages de ce type d’isolation :
  • Les ponts thermiques sont faibles (avec la pose de couches croisées).
  • La respiration de la toiture est parfaitement assurée.
  • L’inertie thermique du liège est excellente et assure un bon confort lors de fortes variations de températures, notamment en été.

 

Isolation par le dessous de la toiture à l'aide des panneaux de liège

 

Cette mise en œuvre se justifie quand on n’a pas à déposer la couverture ni à refaire la charpente, et que l’on peut faire les travaux soi-même. En rénovation, ménager une lame d’air n’est pas aisé, car les chevrons dépassent rarement 10 à 12 cm de hauteur. Il faut au moins 15 cm de liège pour une très bonne performance thermique, et au moins 3 cm pour la lame d’air.

Ainsi, si vos chevrons ne sont pas assez haut, il existe plusieurs solutions (nous contacter pour plus de détails).
 
Les panneaux de liège peuvent être insérés entre vos chevrons et maintenus sur leur longueur par une fixation dans vos chevrons (clous, tasseaux de bois, etc.). Une couche peut également être vissées sous vos chevrons, en prévoyant d'utiliser des rondelles en tête de vis de 25 mm de diamètre minimum. Dans tous les cas, vous devez utiliser une fixation mécanique en pose suspendue, car un simple collage sur votre plafond actuel ne garanti pas une tenue illimitée de vos plaques de liège dans le temps.
 
Les conseils donnés ci-dessus sont simplement donnés à titre indicatif et n'engagent en rien la responsabilité de ROSA.